Catégorie : Bulletin d’information

Bulletin d’information Vence Ouest – Octobre 2020

Bulletin d’information Vence Ouest

Octobre 2020

 

Chers voisins,

Pour commencer ce bulletin, je voudrais exprimer, au nom de notre quartier, notre solidarité et notre soutien aux victimes de la tempête Alex. Cette catastrophe nous rappelle combien notre environnement est fragile.

M. Lebigre, maire de Vence, m’a invité à une réunion concernant les impacts du concasseur sur le voisinage, à la suite d’une lettre que Mme Huillier lui a adressée. Elle est venue à la dernière réunion de notre association en septembre. Elle nous a expliqué avoir recueilli 50 signatures pour sa pétition contre le bruit de la machine et la circulation des poids lourds apportant leur chargement. Elle a saisi la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) qui a diligenté une enquête dont les conclusions seront publiées dans quelques mois. Cette réunion se tiendra sur le site en présence de monsieur le maire, de Mme Huillier, des responsables de l’entreprise, des adjoints concernés et de votre serviteur.

J’espère vous donner de bonnes nouvelles dans le bulletin de novembre.

M. Téaldi, adjoint aux travaux, a invité les habitants du chemin de la Plus-Haute-Sine, entre le rond-point du châtaignier et le Malvan, ainsi que leurs voisins du chemin des Castagniers, à une réunion sur site, pour leur proposer de supprimer l’arbre mort et son rond-point, au niveau de la propriété Chante Pie, s’ils étaient d’accord. Un vote a eu lieu à l’issue de la réunion sans qu’aucune décision ne puisse être prise, les participants étant aussi nombreux à voter pour qu’ à voter contre.

Vence Ouest présent et la référente de quartier ont proposé de procéder à un sondage auprès de tous les habitants de ce secteur. Nous remercions les personnes que nous avons rencontrées pour leur accueil. Une fois encore le résultat n’a pas permis de trancher. Le vote contre la suppression de l’arbre recueille seulement 1 voix supplémentaire , sur les 27 exprimés.

Nous avons transmis ces résultats à l’adjoint aux travaux.

Nous avons eu le plaisir de fêter ce week-end, les 80 ans du président fondateur de Vence Ouest, Joël Deya. Nous espérons être à ses côtés pour fêter ses 90 ans.

Je vous souhaite un bon mois d’octobre, n’hésitez pas à nous contacter.

Éric George

Bulletin d’information Vence Ouest – Septembre 2020

Bulletin d’information Vence Ouest

Septembre 2020

 

Bonjour chers voisins

J’espère que vous avez passé d’excellentes vacances et que la rentrée s’est bien passée.

Nous traversons une période particulière. Le confinement puis l’élection de la nouvelle équipe municipale suivis des vacances d’été compliquent nos actions depuis le mois de mars.

Malheureusement, pendant ce temps, notre quartier n’est pas épargné par les soucis.

Nous avons été informés que le grand terrain avenue Henri Rambert avait été vendu à un promoteur pour construire des logements sociaux. Nous devons vérifier cette information avant de vous en dire plus.

Le trafic ne cesse d’augmenter sur le chemin de la Sine et augmentera encore dès le début des travaux du projet Chagall.

Le massif de la Sine bien que répertorié dans le PLUM, espace boisé classé et zone rouge devient un espace de liberté où chacun peut réaliser ses envies.

Nous continuons à nouer des contacts pour préserver notre quartier. Nous vous tiendrons naturellement informés de nos avancées.

Gardez vous loin de la Covid 19.

Éric George

Bulletin d’information Vence Ouest – Juin 2020

 

Bulletin d’information Vence Ouest

Juin 2020

 

La vie reprend progressivement son cours et peu à peu nous retrouvons notre liberté.
Déjà à la fin du mois, nous allons élire notre maire.

La nouvelle municipalité va faire évoluer Vence mais également notre quartier pendant les six prochaines années.
Il est important que
chacun se détermine en fonction des programmes des différents candidats sur des points importants comme par exemple :

  • Quels sont les projets pour le quartier et la forêt de la Sine ?
  • Verrons-nous enfin le chemin de la Sine sécurisé ?
  • Comment la forêt sera protégée du risque incendie ?
  • Le transfert du stade de football est-il envisagé à la lisière de la Sine ?

Nous devons tous aller voter pour préserver notre qualité de vie et notre patrimoine.

Les circonstances actuelles nous ont malheureusement empêché d’organiser la fête du quartier. Nous réfléchissons à un autre rendez-vous dès que possible et sans risque.

Au plaisir de vous revoir.

Éric George

En attendant la gazette Vence Ouest… Enfin déconfinés ! – 16 mai 2020

En attendant la gazette Vence Ouest… Enfin déconfinés !

16 mai 2020

 

Bonjour amis Sinois,

Ça y est ! Nul besoin de parcourir les 100 km autorisés ! Nous pouvons enfin profiter de notre forêt ! Elle s’est embellie pendant notre absence.
Tous ses habitants se sont habitués au calme, à ne pas être effrayés par l’arrivée soudaine d’un intrus à quatre pattes. Ils ont donné naissance, laissons leur encore le temps d’élever leur progéniture !
Veillons à respecter les consignes des panneaux du SIVOM du Pays de Vence, gardons nos compagnons en laisse ou à minima près de nous sur le bord du sentier.

Ayant pour bon nombre d’entre-vous repris le travail, nous vous retrouverons la prochaine fois, je l’espère, autour d’une vraie gazette. Nous avons été très heureux de vous divertir ces dernières semaines de confinement. Vous pouvez toujours communiquer avec nous par la page FaceBook Vence Ouest, par mail ou sur notre site. Je vous laisse découvrir notre recette, une historiette, un conseil de jardinage, notre astuce et la traditionnelle blagounette.

Bonne lecture, à très vite !

La recette

Petits artichauts violets façon Régine.

Pour 2 personnes :

  • 4 petits artichauts
  • 1 petit oignon
  • 150 de lardons
  • 4 pommes de terre
  • 25 cl d’eau
  • 1 petit cube de bouillon de légumes
  • Huile d’olive, poivre

Parez les artichauts, enlevez les queues, les feuilles dures, coupez le tiers du haut, et les artichauts en deux dans le sens de la hauteur.
Faites revenir les oignons, les lardons et les artichauts en les retournant régulièrement. Ajouter huile d’olive et poivrez.
Rajouter l’eau avec le bouillon cube et les pommes de terre coupées en morceaux.
Cuire à couvert environ 45 mn à 1 h, jusqu’à ce que les pommes de terre soient tendres.
Succulent ! Bonne dégustation !

 

L’historiette de Joël

Savez-vous que le nom de la baie de Nice lui a été donné par un requin ?
Le Squatina angelus Dum » – alias « Squatina oculata» – ou encore  l’ange de mer ocellé est un requin, réputé inoffensif, vivant sur les fonds marins et qui foisonnait autrefois le long des côtes niçoises.
Il est dit qu’au début du siècle dernier on voyait encore des pêcheurs ramenant leurs prises sur un charreton où figurait en bonne place un « « poisson ange ». Le cortège étant accompagné par un crieur qui lançait des « Venés, venés vèire la marrida bestiassa que destrugue lu aret dòu paure pescadou » ! (Venez, venez voir la mauvaise bête qui détruit les filets du pauvre pêcheur !). Il semble que les requins inoffensifs aient disparu de nos côtes et que seul soit resté le nom donné à la baie qui les abritait. Le requin ange, comme bien d’autres, est une espèce en voie de disparition. On en trouve encore quelques spécimens dans la réserve marine de l’île de Cabrera (Baléares).

 

Les conseils jardinage de Simone

Les tomates cerises

J’adore ces jolies tomates cerises qui enchantent les tables de l’été, nos salades, nos grillades, et se glissent dans nos tartes. Il est temps de les planter, les saints de glace étant partis vers d’autres printemps pour notre grand plaisir.
Ces petites tomates, productives et précoces, adorent se dorer au soleil, se nourrir de sols enrichis (mélange de fertilisant et de terre), et font preuve d’une certaine sobriété, se satisfaisant d’un arrosage régulier mais non intensif.
Elles aimeront votre jardin si vous les enterrez à 15 ou 20 cm de profondeur, soutenues dès leur plantation par un tuteur, et le pied recouvert par un paillis ou quelques copeaux.
Mais elles ne feront pas la fine bouche et grandiront volontiers en pot ou dans une jardinière sur votre balcon.
Offrez un plant de tomates ou quelques salades à planter à vos enfants : ils découvriront la magie de la nature, occuperont leurs journées et seront fiers de vous offrir leur récolte.
Et cet été, qui d’entre vous nous enverra la plus belle recette pour ces jolies tomates ? À vos fourneaux !

Les herbes aromatiques

Le thym

Qui n’a pas quelques branches de thym dans sa cuisine se prive des parfums évocateurs des garrigues de notre arrière-pays. Le thym n’est pas difficile à cultiver. Il résiste au plein soleil et même au froid ! Il est peu gourmand en eau et prend très peu de place.
Trouvez-lui un petit coin ensoleillé dans votre rocaille. Un peu de terre, quelques graviers pour drainer l’eau (il n’aime pas avoir les pieds trop mouillés), un zeste de patience, et vous pourrez profiter de ses petites feuilles bleutées, denses et si utiles dans notre cuisine provençale.
Et pourquoi ne pas, cet hiver soulager une petite toux, un rhume avec une tisane de thym ?

La menthe

Encore une plante généreuse, facile à entretenir. Elle aime les endroits mi ombragés ou ensoleillés.
Mais attention elle a une personnalité exubérante et risque d’envahir vos plates-bandes bien tracées.
Un conseil d’amie : surveillez-la bien, ou mettez-la dans un pot pour la discipliner. Vous pouvez diviser les racines excédentaires.
Lorsque votre menthe aura atteint une taille suffisante, cueillez ses feuilles parfumées et si vous ne l’utilisez pas dans l’instant dans votre cuisine, laissez-les sécher délicatement, à l’air, mais à l’abri du soleil sous un grand torchon.
Vous l’utiliserez en tisane à la fin d’un repas trop lourd ou simplement, pour le plaisir de sa saveur rafraîchissante.

Astuces

Insecticide naturel

Ce produit naturel, connu depuis la nuit des temps est capable de repousser efficacement les pucerons, cochenilles et araignées rouges : le savon noir

Recette

  • versez 2 cuillères à soupe de savon noir liquide dans votre pulvérisateur, (flacon spray)
  • ajoutez-y 500 ml d’eau tiède
  • fermez et secouez l’ensemble
  • pulvérisez l’insecticide naturel sur les fleurs et les plantes
  • agitez avant chaque utilisation

 

La blagounette de notre trésorier

Il était une fois un petit garçon qui s’appelait Ignace…
Il était tellement bête que la maîtresse de son école primaire avait convoqué sa maman pour lui dire :
« Votre fils manque cruellement d’intelligence, c’est un cas désespéré ».
La maman ne perdit pas espoir. Elle déménagea et changea son fils d’école.
20 ans plus tard la maîtresse tomba gravement malade du cœur.
Tous les médecins disaient que c’était la fin car l’opération était très délicate, limite impossible… sauf pour un seul médecin, aux techniques nouvelles. Ce médecin tenta l’impossible et l’opération fut un succès !
Dans la salle de réveil la maîtresse ouvrit les yeux, elle regarda le médecin, elle essaya de parler mais… ne put pas. Son visage devint rouge, puis bleu. Elle leva la main et finit par mourir ! … parce que notre Ignace, qui balayait la salle opératoire, avait débranché l’appareil à oxygène pour charger son portable.

Attendez : Ne me dites pas que vous pensiez qu’Ignace était devenu chirurgien ?!

En attendant la gazette Vence Ouest – 7 mai 2020

En attendant la gazette Vence Ouest

7 mai 2020

Bonjour amis Sinois !

C’est un plaisir de vous retrouver chaque semaine et notre façon de garder le contact avec vous.

Le ton de cette page est volontairement léger et les sujets traités peuvent vous sembler futiles, mais nous ne souhaitons pas assombrir davantage votre humeur et préférons vous amuser, vous faire sourire et peut-être vous apprendre quelques petites choses.

Bientôt nous pourrons aller et venir à notre guise, mais notre chère forêt restera interdite pour quelques temps.

Nous apprécions la quiétude de nos jardins, où vous l’aurez remarqué on entend de nouveau les chants des oiseaux. Préservons ce calme et évitons de nous servir d’engins bruyants le dimanche après-midi pour profiter du soleil et de nos chaises longues en toute tranquillité.

Je vous souhaite un agréable moment à la lecture de nos histoires !

 

La recette de saison de Régine :                      Pois gourmands aux crevettes.

 

C’est le plein moment des pois gourmands, nos producteurs locaux nous en proposent d’excellents, voici une idée pour les cuisiner :

Pour 4 personnes :

250 g de pois gourmands

500 g de grosses crevettes

2 échalotes

40 g de beurre demi-sel

1/2 botte de ciboulette

sel et poivre

 

Effilez les pois gourmands, les faire cuire 5 mn dans une casserole d’eau bouillante salée. Rafraîchissez-les et égouttez-les.

Décortiquez les crevettes. Pelez et hachez les échalotes.

Chauffez le beurre demi-sel dans une poêle, faites y fondre les échalotes 2 mn, ajoutez les crevettes et laissez cuire encore 2 mn, salez et poivrez. Ajoutez les pois gourmands et réchauffez 5 mn.

Servez immédiatement ! Bon appétit !

 

Piège à moustiques :

 

Ils arrivent !

Ils sont de retour !

Ils attaquent ! Voici une solution peu coûteuse facile à réaliser, efficace et bio pour que nos soirées d’été ne tournent plus au cauchemar.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Petite histoire de solidarité désintéressée !

Même si cette anecdote n’est pas avérée elle est jolie et nous vous la livrons avec toute les précautions d’usage. 

Il s’appelait Fleming, c’était un pauvre fermier écossais.
Un jour, alors qu’il tentait de gagner la vie de sa famille, il entendit un appel au secours provenant d’un marécage proche. Il laissa tomber ses outils, y courut et y trouva un jeune garçon enfoncé jusqu’à la taille dans le marécage, apeuré, criant et cherchant à se libérer. Le fermier sauva le jeune homme de ce qui aurait pu être une mort lente et cruelle.

Le lendemain, un attelage élégant se présenta à la ferme. Un notable, élégamment vêtu, en sortit et se présenta comme étant le père du garçon que le fermier avait aidé.
Je veux vous récompenser, dit le notable. Vous avez sauvé la vie de mon fils.
« Non, je ne peux accepter de paiement pour ce que j’ai fait », répondit le fermier écossais.
À ce moment, le fils du fermier vint à la porte de la cabane.
« C’est votre fils ? » demanda le notable.
 » Oui ! », répondit fièrement le fermier.
« Je vous propose un marché. Permettez-moi d’offrir à votre fils la même éducation qu’à mon fils. Si le fils ressemble au père, je suis sûr qu’il sera un homme duquel tous deux nous serons fiers ».
Et le fermier accepta.
Le fils du fermier Fleming suivit les cours des meilleures écoles et fut diplômé de l’école de Médecine de l’Hôpital Sainte-Marie-de-Londres. Il consacra sa vie à l’art de la médecine au point d’être connu du monde entier. Le Dr Alexander Fleming a en effet découvert la pénicilline.
Des années plus tard, le fils du notable jadis sauvé du marécage eut une pneumonie. Qui lui sauva la vie cette fois ?… La pénicilline.

Comment s’appelait le notable ? Sir Randolph Churchill. Son fils ? Sir Winston Churchill.

 

ASTUCE

Pour dépoussiérez vos meubles, oubliez les lingettes chères et polluantes…

Découvrez cette recette de grand-mère :

Base :

  • 1 litre d’eau
  • 1 cuillère à soupe de glycérine végétale

1 – Versez l’eau dans un saladier

2 – Ajoutez-y la glycérine, puis mélangez

3 – Trempez-y un gant

4 – Essorez le gant puis séchez le

5 – Utilisez votre gant pour éliminer la poussière de vos meubles.

 

Et pour finir en beauté : la blagounette

Berthe qui habitait à l’orée de la Sine possédait un beau troupeau de brebis.
Son passe-temps favori, pendant qu’elle surveillait ses bêtes était de faire de la broderie pour toute sa famille.
Un jour sa voisine qui s’appelait Mireille lui demanda pourquoi elle ne brodait que la lettre « A ».
« Peuchère, c’est la seule lettre que je sais faire, et de toute façon, ça tombe bien : ma fille s’appelle Arsule, mon gendre Arnest, mon petit fils Anri ! Alors tu vois !
Y a que le petit dernier, ce couillon, qui s’appelle Oguste ! »

Il faudrait bien sur la raconter ‘avé’ l’accent

 

 

Page suivante »